www.faune-drome.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://www.lpo-drome.fr
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes espèces
       - 
Cigogne blanche 2019
       - 
Effraie des clochers 15-19
       - 
Gypaète barbu 15-19
       - 
Hirondelle de fenêtre 2019
       - 
Hirondelle rustique 2019
       - 
Martinet noir 2019
       - 
Moineau friquet 2019
       - 
Tarier des prés 2019
       - 
Traquet motteux 2019
       - 
Vautour fauve 17-19
       - 
Vautour moine 17-19
       - 
Genette commune 15-19
       - 
Loutre d'Europe 16-19
       - 
Lézard ocellé 2019
       - 
Crapaud commun ou épineux 2019
       - 
Grenouille rousse 2019
       - 
Salamandre tachetée 2019
       - 
Brunette hivernale 18-19
       - 
Agrion à stigmas pointus 2019
       - 
Diane 2019
       - 
Petite Tortue 18-19
       - 
Proserpine 2019
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Synthèses faunistiques
 - 
Atlas des Oiseaux Nicheurs - Carte départementale
 - 
Atlas communal des espèces (tous taxons)
 - 
Cartes de présence des espèces (tous taxons)
Utilisation du site
 - 
Charte de déontologie
 - 
Code d'éthique
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Codes atlas : explications et utilisation
 - 
Papillons de jour
 - 
Grenouilles de type "verte" : saisie des données
 - 
Loutre d'Europe : saisie des données
 - 
Participer à l'opération "Oiseaux des jardins"
 - 
Nous contacter
 - 
Comment redimensionner vos photos?
Publications
 - 
Atlas Mammifères de Rhône-Alpes
 - 
Chroniques naturalistes
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
|<
<
8
9
10
11
12
13
14
15
16
>
>|
Nbre/page :
nbre : 199
 
samedi 31 mai 2014
Atlas des oiseaux nicheurs : état d'avancement

Chers collègues,

Depuis la fin des inventaires ornithologiques (31 janvier 2013) consacrés à l’atlas des oiseaux de France nicheurs et en hiver entre 2009 et 2013, l’intégralité du travail porte sur la construction de l’ouvrage.

Celui-ci traitera dans l’ordre systématique actuel toutes les espèces recensées durant la période, soit environ 360 espèces (plus ou moins les occasionnels très rares). Les chapitres de fond sont les suivants :

  • BIOGEOGRAPHIE DE LA FRANCE ET IMPORTANCE POUR LES OISEAUX
  • HISTOIRE DES ATLAS
  • PRESENTATION DE LA METHODE
  • MONOGRAPHIES
  • RESULTATS, ANALYSES ET CONSERVATION

Les monographies espèces, se présentent comme suit :

  • Ecologie/Habitat
  • Répartition en période de reproduction (si espèce nicheuse)
  • Répartition en hiver (si espèce présente en hiver)
  • Evolutions et Tendances (en période de repro et hiver)

Le planning prévisionnel prévoit un rendu en deux parties, la moitié de l’ouvrage en juillet 2014 et le reste à la fin de l’année 2014. La parution est prévue à l’automne 2015 si les délais sont tenus.

Actuellement, 72 % des monographies ont été rédigées et validées dans leur grande majorité.

Les monographies comprendront un nombre variable de cartes selon leur statut (double statut nicheur et hivernant, ou simple). Pour une espèce, nous pourrons avoir au maximum 6 cartes : répartition actuelle en période de nidification, répartition 1985-1989,répartition 1970-1975 ou carte prédictive ou carte d’abondance en nidif, répartition actuelle en hiver, répartition en hiver 1977-1981, abondance en hiver (ex : moyenne des dénombrements wetlands de janvier 2010 à janvier 2013). Les oiseaux d’eau présenteront également le graphique de tendance wetlands international.

Avec ma sincère considération,

Nidal ISSA

posté par Julien Girard-Claudon
 
mardi 11 février 2014
10ème Recensement National des Hérons nicheurs en 2014

 

10ème Recensement National des Hérons nicheurs

 

Espèces concernées par l'enquête : Héron cendré, Héron pourpré, Héron bihoreau, Héron crabier, Héron garde-bœufs, Aigrette garzette et Grande aigrette

 

 

Un dixième recensement national des hérons nicheurs est organisé en 2014. Les hérons coloniaux font ainsi l’objet d’un recensement national depuis une quarantaine d’années. Ces recensements nationaux étaient espacés initialement de 7 ans jusqu’en 1981 (1962-1968-1974-1981), puis tous les 4 ou 5 ans (1985-1989-1994), pour s’espacer plus récemment (2000, 2007, 2014). L’organisation du Recensement National des Hérons est devenue de plus en plus lourde, par l’augmentation du nombre d’espèces suivies et surtout du nombre de colonies et de leur dispersion qui les rendent de plus en plus discrètes et difficile à trouver pour les observateurs. Il n’y avait ainsi que 8300 nids à recenser dans 200 colonies pour la totalité des espèces en 1974, avec une répartition très limitée (30% des Hérons cendrés dans une seule colonie sur le lac de Grand-Lieu) alors qu’en 2007 ce sont plus de 66 000 nids qu’il a fallu recenser dans près de 1400 colonies, avec une répartition étendue à pratiquement tous les départements.

 

La mobilisation de nombreux observateurs de terrain est donc nécessaire pour mener à bien ce suivi à l’échelle nationale. La région Rhône-Alpes accueille d’ailleurs la totalité des espèces nicheuses suivies et chacun des huit départements est concerné par cette enquête. Il est important de comprendre qu’une telle enquête nationale ne peut être pertinente sans la participation de tous les départements, notamment ceux abritant un bel effectif d’ardéidés nicheurs ! …

 

En Drôme-Ardèche, ce sont plus de 30 sites qui devront être visités / suivis ce printemps.

 

Méthodologie suivie en 2014

 

Afin de limiter les dérangements, d’après le protocole national, le comptage des oiseaux nicheurs (nids occupés, coquilles d’œufs, jeunes au nid, etc. …) ne se fera qu’une seule fois entre début juin et début juillet. Une coordination est donc très importante afin d’éviter qu’une même colonie soit visitée à de multiples reprises par différents observateurs.

Néanmoins, des repérages préalables sont nécessaires afin de localiser les colonies. L’absence de feuilles aux arbres en début de printemps est notamment favorable à l’observation des nids occupés de hérons cendrés…

 

Le coordinateur départemental de l’enquête tiendra à disposition des observateurs la localisation des colonies connues des diverses espèces de hérons (d’après l’enquête 2007 et les données saisies sur la base départementale depuis). Après contact pris par les observateurs il fera en sorte que toutes les colonies puissent être suivies suivant le protocole fourni par le coordinateur national (en pièce jointe ici). Il pourra être amené à solliciter directement des observateurs géographiquement proches de certaines colonies « orphelines ».

Les observateurs participant à l’enquête recevront une fiche de recensement pour la ou les colonies qui leur auront été attribuées. Cette fiche devra être retournée remplie au coordinateur départemental avant la fin de l’été (mi-août 2014).

Une vigilance et des efforts de prospection sont toutefois demandés à tous les observateurs afin de repérer d’éventuelles nouvelles colonies (même petites) au cours du printemps 2014. Il faudrait en informer le coordinateur départemental soit de manière directe, soit en saisissant ces observations sur www.faune-drome.org

 

Merci à tous les observateurs intéressés par cette enquête de se faire connaître auprès de Vincent Palomares, coordinateur départemental pour l’enquête 2014 :

 

Vincent PALOMARES

vincent_palomares@yahoo.fr

 

posté par Vincent Palomares
 
vendredi 17 janvier 2014
Une nouvelle espèce de crapaud commun en France, et du Crapaud épineux en Drôme

Des recherches phylogénétiques récentes confirment à présent qu'il existe désormais deux espèces distinctes de crapauds dit "commun" en France. Les deux sous espèce Bufo bufo bufo et Bufo bufo spinosus seraient désormais élevées au rang d'espèce à part entière au titre de Crapaud commun et Crapaud épineux. Jusqu'à présent des doutes semblaient percister notamment par la possibilité d'une zone d'hybridation mais la génétique vient de trancher en prouvant la non hybridation de ces deux espèces. Les principaux critères d'identification concernent l'orientation des glandes parotoïdes et la forme du tubercule metatarsien. La Drôme étant dans la zone de Bufo spinosus, les crapauds communs drômois devraient donc rapidement être renommés, Crapaud épineux.

Plus d'informations ici:

http://dpc.uba.uva.nl/cgi/t/text/get-pdf?c=ctz;idno=8204a01

http://dpc.uba.uva.nl/cgi/t/text/get-pdf?c=ctz%3bidno=8204a01

posté par Alexandre Movia
 
vendredi 29 novembre 2013
GROUPE EFFRAIE : de nouveaux nichoirs et la poursuite des actions !
L’Effraie des clochers reste une espèce peu fréquente et en déclin dans notre département. Ce rapace nocturne, autrefois commun dans nos campagnes, peine à s’y maintenir aujourd’hui. En cause : le trafic routier, la modification des paysages et pratiques agricoles, et la raréfaction de ses lieux de repos et de de nidification.  
 
Depuis 2011, la Mission Rapace a mis en œuvre un Plan National de Sauvegarde, dont les principales actions consistent en une campagne de sensibilisation (diffusion de plaquettes, posters et autocollants) et en l'installation de nichoirs spécifiques dans des lieux propices à l'Effraie. Notre groupe l’applique en Drôme. De nombreux nichoirs ont été installés, mais il reste beaucoup de travail à faire : si le nord du département est bien pourvu (et donc nécessite un bon suivi !), ce n’est pas le cas du sud de la plaine de Valence, ni des secteurs de Montélimar et Nyons.
 
En cette fin d’année, nous lançons une nouvelle série de nichoirs : nous allons avoir besoin de main d’œuvre pour les monter, mais aussi pour prospecter de nouveaux sites d’installation, les installer et les suivre dans le temps, sans oublier le travail d’information et de diffusion des supports de communication. N’hésitez pas à rejoindre notre groupe ou à nous prêter main forte pour nos actions ! Ouvrez également l’œil pour noter sa présence près de chez vous : peut-être avez-vous croisé l’Effraie en rentrant le soir, entendu ses cris, observé ses pelotes de réjection dans une grange ou un grenier ? Pour toute information ou pour nous rejoindre contactez-nous à l’adresse mail effraie.lpo26@gmail.com.
posté par Julien Girard-Claudon
 
mercredi 23 octobre 2013
Chronique naturaliste Herpéto Eté 2013

Vous pouvez désormais télécharger au lien ci-dessous la chronique herpéto de l'été 2013 !

Elle est également dans l'onglet publications.

Bonne lecture

Document à télécharger :  Chronique_herpetofaune_Ete_2013-1492.pdf
posté par Cindie Arlaud Lpo26
 
mercredi 23 octobre 2013
Chronique naturaliste Oiseaux Eté 2013

Vous pouvez désormais télécharger au lien ci-dessous la chronique oiseaux de l'été 2013 !

Elle est également dans l'onglet publications.

Bonne lecture

Document à télécharger :  Chronique_avifaune_Ete_2013-9572.pdf
posté par Cindie Arlaud Lpo26
 
mardi 8 octobre 2013
IMPORTANT - Mise en place d'un login unique

Les sites VisioNature couvrent une surface de plus en plus importante en France.

Jusqu’ici, si vous vouliez utiliser un autre site que votre site de référence (Faune Drôme par exemple), vous étiez obligé de vous réinscrire sur cet autre site, ce qui n’était guère pratique. A partir de ce jour, le login qui permet la connexion (login = adresse mail + mot de passe) est unique pour l’ensemble des sites gérés par Biolovision (sites VisioNature + Suisse, Allemagne, Autriche, Italie, Catalogne…).

Si vous vous connectez à un nouveau site, votre compte est alors copié localement avec le mot de passe de votre site de référence (le site de référence est en principe le premier site auquel vous vous êtes inscrit ou le site ou vous avez le plus de données quand un site sort clairement du lot et que ce n’est pas le premier où vous vous êtes inscrit).
Lors de cette connexion initiale vous devez accepter les conditions générales locales.

Pour les observateurs déja inscrit sur plusieurs sites VisioNature :
Pour faciliter la migration de ceux qui avaient déjà plusieurs comptes sur différents sites, les mots de passe actuel sur chacun des sites sont conservés, mais les comptes sont synchronisés. C'est-à-dire qu’un changement réalisé est répercuté sur tous les sites où l’observateur est inscrit. C’est le cas aussi pour le mot de passe. Si un observateur change son mot de passe, ce mot de passe est changé partout. C’est valable aussi si l’observateur demande un mot de passe parce qu’il l’a oublié.
Donc, pour résumer, tant que le mot de passe n’est pas changé, le mot de passe actuel (potentiellement différent) est conservé sur chaque site. Un fois le mot de passe changé, il faut utiliser le nouveau partout.

News reprise de faune-champagne-Ardenne.org

posté par Cindie Arlaud Lpo26
 
mercredi 10 juillet 2013
Chronique naturaliste Printemps 2013

Vous pouvez désormais télécharger au lien ci-dessous la chronique naturaliste du printemps 2013 !

Elle est également dans l'onglet publications.

Bonne lecture

posté par Cindie Arlaud Lpo26
 
mercredi 15 mai 2013
Le sonneur à ventre jaune a besoin de vous!

Depuis 2012, la LPO Rhône-Alpes est animatrice du Plan Régional d’Actions en faveur du Sonneur à ventre jaune. La synthèse des données au niveau départemental puis régional permet de mettre en évidence des secteurs sous prospectés.

La carte ci-dessous présente les communes avec mentions de Sonneur récentes, antérieures à 2008 ou antérieures à 2000. Ces anciennes données doivent être actualisées. Pour des détails sur des localisations précises, n’hésitez pas à contacter l’animateur régional : Julien.cornut@lpo.fr

Le territoire des Baronnie présente les stations les plus méridionales pour la région et éventuellement en connexion avec des populations sur les Hautes-Alpes. Un effort de prospections sur les cours d’eau des Baronnies serait intéressant.

Certaines données de l’espèce sur des ZNIEFF méritent aussi d’être vérifiées ou actualisées :

- Ruisseau le Valéré

- Tête de bassin du Furand

posté par Alexandre Movia
 
mercredi 15 mai 2013
25 et 26 mai : on compte les oiseaux des jardins !

Lancé sur 2 jours, ce comptage printanier est réalisé dans le cadre de l’Observatoire des oiseaux des jardins.

Tout comme le comptage des oiseaux en hiver réalisé en janvier (dont les résultats sont disponibles ici), il permettra d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs des jardins.

Ce comptage est ouvert à tous, simple amoureux des oiseaux comme ornithologue confirmé.

 

Pour participer, suivez ces 3 étapes :

1) Inscrivez-vous à Faune Drôme si ce n'est pas fait (sinon, passez à l'étape 2).

Cliquez sur « J’aimerais participer » en haut de la page d'accueil.

http://files.biolovision.net/www.faune-drome.org/userfiles/InscriptionODJ.jpg

Remplissez alors le formulaire d’inscription.

Une fois l’inscription terminée, vous recevez votre mot de passe par email.

Validez ensuite votre inscription en complétant les cases email et mot de passe (celui que vous venez de recevoir)  Si vous utilisez votre ordinateur personnel, cochez la case "mémoriser mon mot de passe", vous n'aurez plus à le renseigner, ce qui vous évitera de l'oublier. (Vous pourrez par la suite le modifier via le menu « Email et mot de passe »).

2) Créez un jardin : ce jardin doit être un espace défini, bien délimité, sur lequel vous allez compter les oiseaux : votre jardin privatif, un square, une partie bien délimitée d'un grand parc public, votre balcon.

Passez au menu "Oiseaux des jardins", dans la rubrique "Participer".

http://files.biolovision.net/www.faune-drome.org/userfiles/ODJParticiper.jpg

Cliquez sur "Ajouter un jardin".
Localisez-le sur une image aérienne, donnez un nom, puis complétez la description du jardin.

Vous pouvez créer autant de jardins que vous le souhaitez (rubrique "Participer, Ajouter un jardin") ; vous pouvez les consulter ou modifier leurs descriptions dans la rubrique "Mes jardins".

3) Transmettre des observations : cliquer sur "Transmettre les observations de mon jardin".

http://files.biolovision.net/www.faune-drome.org/userfiles/SaisirODJ.jpg


Saisissez la date, le créneau horaire (heure de début et heure de fin de la période d'observation), et le nombre d'individus observés pour chaque espèce ; soit vous tapez un nouveau nombre dans la case du comptage, soit vous cliquez sur le dessin de l'oiseau, un clic incrémente le compteur d'une unité. Quand vous avez fini de renseigner les compteurs, validez votre saisie.

Quoi compter ?  Comptez uniquement les oiseaux posés dans votre jardin et non ceux le survolant, ni ceux observés dans le jardin du voisin!
Quelques exceptions à cette règle pour les insectivores et les rapaces chassant au-dessus du jardin : hirondelles, martinets, rapaces. Vous pouvez noter ces espèces si vous les observez en train de chasser sur votre lieu d'observation.

Quand compter ? Quand vous voulez, tous les jours, une fois par mois, ou même ponctuellement. L'observatoire fonctionne tout au long de l'année, avec deux moments forts : le dernier week-end de janvier (pour les oiseaux hivernants) et le dernier week-end de mai (pour les nicheurs). Vous pouvez contribuer seulement lors de ces deux animations, mais essayez de suivre certains jardins en y comptant les oiseaux une fois par semaine, sur autant de semaines que possible.

Comment compter ? Vous retiendrez le nombre maximal d'individus de chaque espèce observés durant le créneau horaire reporté. Il ne faut pas compter plusieurs fois le même individu s'il se déplace ou fait des aller-retours. Le créneau horaire permettra d'avoir une estimation de la pression d'observation.

Pourquoi compter ? Pour aider les scientifiques à comprendre quand et pourquoi les oiseaux visitent les jardins. Les migrateurs reviennent-ils plus tôt quand le printemps est précoce ? Les oiseaux granivores viennent-ils plus aux mangeoires dans les jardins proches des plaines agricoles où les graines sauvages manqueraient en hiver ? Comment les aménagements urbains agissent sur la capacité des oiseaux à vivre en ville ? Autant de questions qui auront des réponses grâce à vos contributions !

 

Plus d'infos pratiques

La page de saisie vous propose tout d'abord une série de 20 vignettes, représentant les 20 espèces a priori les plus communes des jardins. Ensuite, 32 vignettes supplémentaires sont proposées, concernant des espèces fréquentes dans les jardins mais moins abondantes ou moins faciles à identifier. Toutes ces vignettes sont organisées pour que les espèces qui se ressemblent soient côte à côte. Enfin, 5 autres petits vertébrés des jardins sont proposés, pour commencer à collecter des informations sur d'autres habitants de vos jardins (crapaud commun, rainette (verte ou méridionale), lézard des murailles, hérisson et écureuil roux).

Si vous avez observé une espèce d'oiseau, que vous avez identifiée, mais qui n'est pas illustrée par une vignette : après avoir validé vos observations, elles apparaissent dans "Les observations, Toutes mes données" avec en haut de l'inventaire concerné la mention "Ajouter une espèce". Cliquez dessus et vous pourrez ajouter une espèce à votre inventaire.

Vous souhaitez poster des photos, des sons associés à une observation : vous pouvez le faire en modifiant une observation (en cliquant sur l'icône représentant un petit crayon à côté d'une observation). Une fenêtre s'ouvre grâce à laquelle vous pouvez télécharger une ou plusieurs photos, un fichier son ; c'est aussi comme cela que vous pouvez modifier par exemple un effectif, ou ajouter des détails sur l'âge et le sexe des oiseaux observés. Les photos postées sur le site sont consultables dans "Consulter, Les galeries".

Vous souhaitez effacer une donnée : cliquez sur l'icône représentant une poubelle et suivez les instructions.

Vous souhaitez des informations sur les espèces des vignettes :  cliquez sur l'icône "i" situé juste avant le nom de l'espèce sous la vignette, ou visitez la rubrique " Fiches espèces".

 

Bonnes observations !

posté par Cindie Arlaud Lpo26
page :
|<
<
8
9
10
11
12
13
14
15
16
>
>|
Nbre/page :
nbre : 199

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Drôme
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019